You are currently viewing Comment sculpter une spatule en bois ?

Comment sculpter une spatule en bois ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :15 min de lecture

Cet article contient des liens affiliés.

Une spatule en bois est un des projets les plus simples pour commencer à sculpter des ustensiles en bois. Son design est plus facile à aborder qu’une cuillère en bois. Elle ne nécessite qu’une hache et un couteau à lame droite. Et la sculpter vous permettra de vous familiariser avec tous les fondamentaux du maniement du couteau en sculpture de bois vert.

Personnellement, tous les stages que j’offre commence toujours par ce projet qui est pour moi un des piliers de l’apprentissage de la sculpture de bois vert.

Alors à vos outils ! On s’y met.

1 – Réunir ses outils

La version minimaliste du travail du bois. Il faut peu d’outils pour sculpter un ustensile dans du bois vert.

Je vous mets ici la liste des outils qu’il vous faut avec en lien mes recommandations d’achat pour ceux d’entre vous qui ne seraient pas équipés. Ces recommandations ne correspondent pas forcément à l’équipement montré sur la photo.

Pour sculpter une spatule, il vous faut :

  • Une scie pliante,
  • Une petite hache de sculpture (la hachette Hultafors « Plein air » est parfaite pour ça)
  • Un maillet ou une simple branche un peu large
  • Un couteau de sculpture à lame droite type Mora 106 ou Mora 120.
  • Une branche de 8/10cm de diamètre minimum ou un billot de bois vert :
    • partie de branche ou de billot sans noeud
    • en bois tendre si vous débutez (tilleul, aulne, saule…),
    • en bois mi-dur à dur si vous avez plus d’expérience (bouleau, fruitier, hêtre…), ces bois font de meilleurs ustensiles, tenant mieux à l’usure
  • Un petit billot de sculpture ou une grosse planche à minima

2 – Fendre le bois

Pour créer un ustensile qui ne se fend pas au séchage, il faut commencer en fendant le billot ou la branche dont vous disposez « à coeur », c’est à dire en passant par le centre des cernes. Cela libère une grand partie des tensions de séchage.
Pour une branche de 10cm de diamètre, une fente en deux suffit. Pour un billot de grande largeur, fendre en 4 ou en 8 selon le diamètre de manière à obtenir un quartier d’épaisseur et de largeur suffisante pour y sculpter votre spatule.

Fendre le bois en passant par le coeur pour libérer une bonne part des tensions de séchage. Ici une branche de prunelier du jardin. Bois très beau mais très dur et donc à déconseiller aux débutants sculptant leurs premiers ustensiles.

Pour fendre votre pièce de bois :

  • Placez-la à la verticale sur le billot
  • Positionnez le tranchant de la hache en travers des cernes en prenant soin de le faire passer par le centre de manière à séparer votre morceau de bois en deux parties égales
  • Prenez votre maillet à l’aide de votre main libre et tapez d’un geste ample avec celui-ci sur le dos de la tête de hache. Le morceau doit se fendre. Tapez à nouveau si la branche ou le billot ne se fend pas du premier coup.
  • Répétez l’opération sur les deux moitiés fendues pour un billot de fort diamètre pour fendre en 4 voire en 8 « quartiers »
  • Une fois que vos morceaux sont fendus, enlevez la fine couche du coeur à la hache sur l’ensemble du plat formé par la fente. Le coeur du bois est l’origine de toutes les tensions de séchage, il est donc vivement recommandé de s’en débarrasser pour permettre au bois de sécher dans de bonnes conditions.
  • Efforcez-vous à créer ou recréer un plat relativement correct sur l’ensemble de la surface de votre morceau de bois pour faciliter votre dessin et votre sculpture à venir.
  • Une fois ce plat réalisé, fendez à nouveau votre morceau parallèlement à ce plat de manière à former une sorte de planche de 2 à 4 cm d’épaisseur environ.

3 – Dessiner la spatule sur le morceau fendu

Une fois votre morceau fendu et le coeur enlevé, vous voilà prêt à dessiner votre spatule.

Choisir un design avec des lignes simples, surtout pour une première spatule.

Pour faciliter votre travail de sculpture :

  • Choisissez un design simple avec des lignes les plus droites possibles
  • Tracez une ligne centrale pour permettre à votre regard de mieux visualiser/rectifier la symétrie de votre dessin

4 – Sculpter la spatule à la hache

La hache accélère grandement le travail de sculpture en permettant de dégrossir rapidement les formes principales de votre spatule.

Si vous n’avez jamais utilisé de hache pour sculpter auparavant, consultez attentivement les chapitres « Sculpter en sécurité » et « Sculptez à la hache » de mon article « Comment sculpter une cuillère » pour tout savoir sur les bonnes postures et le maniement de la hache en sculpture.

  • Commencez par fendre le bois au delà des côtés les plus larges de votre spatule en suivant les fibres et en prenant un peu de marge pour être sûr de ne pas fendre votre dessin
  • Sciez ensuite les côtés de votre morceau de bois à hauteur du bas du manche de la spatule, à l’endroit exact où votre spatule s’élargit. Ne sciez que jusqu’à votre dessin bien sûr !
  • Reprenez alors la fente des deux côtés de votre manche de spatule afin de fendre les morceaux de bois de part et d’autre. Vos traits de scie effectués préalablement permettent maintenant d’arrêter la fente à la seule partie du manche. Faîtes attention à ne pas appuyer trop sur la hache, elle pourrait malencontreusement fendre la partie basse et large de la spatule et vous devriez alors tout recommencer
  • Une fois toutes ces fentes effectuées, il vous reste à sculpter à la hache toutes les faces pour vous rapprochez au plus près de votre trait. N’oubliez pas de raccourcir votre prise sur le manche de hache plus vous vous rapprochez du trait pour être plus précis dans votre geste. Pensez aussi à bien affiner l’épaisseur globale de votre spatule qui doit faire 1,5 à 2cm d’épaisseur une fois la partie à la hache terminée.
L’étape à la hache facilite le travail du couteau en enlevant le plus gros volume de matière et en formant 4 plans de sculpture facilement repérables.

5 – Sculpter la spatule au couteau

Pour donner à votre spatule sa forme et son esthétique finale, il vous faut maintenant passer au couteau.

Pour bien comprendre les gestes décrits ci-dessous, lisez attentivement mon article « Sculpter du bois au couteau : gestes de base et sécurité » qui vous décrit précisément les gestes appropriés pour manier son couteau efficacement et en toute sécurité.

  • Commencez par sculpter le manche avec la « lame vers soi » pour les côtés.
Le geste de la « lame vers soi » est parfait pour sculpter les côtés du manche de la spatule.
  • Suivant le fil du bois alternez avec la « prise en ciseaux » pour enlever plus de matière pour la face avant et la face arrière.
Le geste « en ciseaux » est un de mes favoris : puissant mais précis. Le compromis parfait d’efficacité et de contrôle pour la sculpture au couteau.
  • Procédez de la même manière pour la partie large de la spatule.
  • Finissez votre spatule au besoin en utilisant les gestes « pousse-lame », « pince » et « ouvre-bouteille » surtout pour toutes les parties de transition entre deux plans.
  • Si vous le souhaitez, pratiquez une série de chanfrein sur tous les angles à l’aide de la « pince » ou de la « lame vers soi » pour adoucir ainsi les angles et ainsi donner une finition plus stylée à votre spatule.
Les chanfreins sont parfaits pour affiner la forme tout en mettant les lignes en valeur.

6 – Faire sécher la spatule

Pour finir votre spatule, vous devez d’abord la laisser sécher, puis vous déciderez ce que vous allez mettre dessus comme protection contre l’usure et l’humidité, sachant que plusieurs options s’offrent à vous.

Séchage

Le séchage d’une spatule d’abord sculpter en bois vert prend peu de temps, généralement quelques jours tout au plus selon la saison.

Je vous conseille de la laisser d’abord sécher à l’extérieur dans un endroit aéré mais protégé des intempéries. En été notamment évitez absolument l’exposition au soleil et laissez votre spatule sécher tranquillement à l’ombre.

Puis à l’issue d’un (été) à trois jours (hiver) à l’extérieur, laissez-la de nouveau une bonne journée ou deux à l’intérieur à température ambiante pour finir le séchage avant l’application de finitions.

7 – Huiler la spatule en bois

Dans l’absolu, vous pouvez tout à fait utiliser un ustensile sculpté sans rien y ajouter comme protection. Mais vous aurez alors plus de risques que le bois moisisse et noircisse. A vous de voir.

Pour ma part, je huile toujours mes ustensiles. Cela fige un peu leur teinte, fait ressortir les veines du bois et les protège contre les moisissures en les rendant plus résistants aux assauts répétés de l’humidité et de la saleté en cuisine.

Les meilleures huiles sont des huiles alimentaires et siccatives (c’est à dire qui sèchent en formant une fine pellicule à la surface du bois) : les huiles de lin, de chanvre, de perilla et de chia répondent le mieux à ces exigences.

Toute autre huile sera soit toxique pour une utilisation alimentaire (cas de l’huile de tung encore appelée huile de bois de chine, pourtant excellente pour le bois par ailleurs) soit semi-siccative seulement (cas de l’huile de noix ou de soja par exemple) soit pas siccative du tout (cas des huiles alimentaires classiques : tournesol, olive… qui finiront pas rancir ou simplement se lessiver au lavage).

8 – Peindre le manche si vous le souhaitez

Vous pouvez aussi peindre votre manche pour lui donner une esthétique originale. Dans ce cas, vous avez le choix entre une peinture à l’huile et une peinture à la caséine. Ce qui les différencient sont les types de teinte et de couleur obtenue plus nombreuses et plus denses pour la peinture à l’huile, ainsi que le temps de séchage, nettement plus long pour la peinture à l’huile. Vous pourrez alors huilez votre manche une fois peint.