You are currently viewing Comment sculpter efficacement à la hache ? Conseils pour débutants

Comment sculpter efficacement à la hache ? Conseils pour débutants

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :18 min de lecture

Cet article contient des liens affiliés.

Je vais vous faire une confession : la hachette de sculpture est mon outil préféré.

J’utilise régulièrement différents outils à main. Il m’arrive même de trouver que j’en ai un peu trop… Mais à chaque fois que je reprends la hache, j’ai toujours le même foisonnement de sentiments : quel outil fantastique de puissance et de précision à la fois ! Quel mordant ! Quelle magie de pouvoir enlever autant de volume de bois en si peu de temps avec seulement mon bras et un outil aussi simple !

La hache est un outil mythique et ancestrale.

Son aura parmi les férus d’outils à main est méritée. C’est un outil d’une rare efficacité pour un objet aussi simple d’aspect.

Mais pour atteindre cette véritable efficacité encore faut-il savoir s’en servir !

Mon ambition avec cet article – et la vidéo qui l’accompagne – est de vous permettre de poser les bases d’une pratique de sculpture efficace avec la hache tout en ayant toujours un oeil sur la prévention des blessures, qui, dans le cas du maniement de la hache, peuvent ne pas être anodines.

Une pratique sûre et efficace se développe en respectant les fondamentaux et… en pratiquant le plus souvent possible.

Prêt pour en découdre à la hache ? Alors à vos outils !



Quel support faut-il pour sculpter à la hachette ?

Pour sculpter à la hache, vous avez 3 options de support :

  • Debout (support à hauteur des hanches) :
    • sur un établi de sabotier
    • ou un billot sur pied
  • Assis :
    • sur un billot d’environ 50cm de hauteur posé à côté de vous ou devant vous
En position assise, un billot à hauteur de chaise est parfait comme support.
  • A genoux :
    • sur un tronc d’arbre (en forêt par exemple)
    • sur une grosse planche bien large et bien épaisse (minimum 5cm d’épaisseur et 15cm de large)

A vous de choisir donc, selon votre convenance, votre budget ou la place dont vous disposez chez vous, le support qui vous convient le mieux.

Si vous avez comme moi un grand jardin et des morceaux de tronc d’arbre en relative abondance, le billot sur pied ou l’établi de sabotier sont de bons choix pour avoir à demeure un atelier en plein air pour pratiquer votre activité favorite.

A l’inverse, si vous habitez en appartement ou que vous vous déplacez régulièrement en van, en voiture ou même à vélo pour aller pratiquer à l’extérieur, il vaut mieux dans ce cas opter pour une grosse planche épaisse et pratiquer alors à même le sol. Cela vous permet de pratiquer avec un kit minimaliste qui vous donnera potentiellement d’aussi bons résultats.

Rappelez-vous toujours que la force du pratiquant est essentiellement dans le savoir-faire, pas tant dans le prix du « matos » au final. C’est l’atout majeur de l’être humain : sa capacité d’adaptation.



Quelle posture adoptée pour bien sculpter à la hache ?

La hache est un outil extrêmement efficace. Mais la contrepartie de cette efficacité est que vous devez toujours avoir à l’esprit qu’elle peut aussi vous affliger des blessures, potentiellement graves. La meilleure prévention contre une blessure est de pratiquer avec les bonnes bases dès le départ.

Ce que je recommande est de toujours sculpter avec votre corps au plus près du support (à terre, collez littéralement vos genoux contre le tronc d’arbre). L’idée ici est de faire en sorte que votre hache finisse toujours sa course dans le billot (ou tout autre support choisi) même lors des coups les plus puissants. Votre support joue alors le rôle de volume d’arrêt de tous les coups de hache.


Si vous sculptez relativement éloigné de votre support, votre pièce à sculpter au bord du billot par exemple, vous risquez de voir un de vos coups puissants ne pas se trouver arrêter par le billot. L’effet pendulaire de votre mouvement de bras avec la hache à son extrémité viendra se terminer dans un partie de votre corps. Les jambes dans ce cas notamment sont très vulnérables.

Donc collez vous le plus possible à votre support pour laisser celui-ci agir comme un véritable bouclier contre les coups de hache et vous sculpterez de nombreuses années sans jamais vous blesser.

Un billot d’un diamètre de 25 à 30 cm de diamètre est un minimum pour agir efficacement comme bouclier (sinon votre hache risque aussi de « riper » sur les côtés d’un billot trop petit, vous laissant tout aussi vulnérable). L’idéal est d’avoir un billot le plus large possible.

Comment placer ses mains quand on sculpte à la hachette ?

Le placement des mains en sculpture à la hache à une grande importance. Et cela pour plusieurs raisons :

  • Pour la main qui tient l’objet à sculpter :
    • Le bon placement de votre main contribue ici à votre sécurité. Si vous ne devez retenir qu’une seule chose de ce chapitre, c’est bien cette compétence (voir ci-dessous). Vos doigts vous remercieront…
  • Pour la main qui tient la hache :
    • Le placement de la main et le maniement de la hache par celle-ci vous permet d’être plus ou moins efficace. Cela a donc aussi un impact sur votre fatigue.

Placement de la main qui tient l’objet à sculpter :

La main et les doigts qui tiennent la pièce à sculpter doivent à tout moment se trouver sur le haut de la pièce (ce que j’appelle le tiers supérieur – voir photos) et toujours absolument dégagés de la surface à sculpter.

Vous avez deux options possibles pour la position :

  • La prise en pince (ma favorite), c’est à dire le pouce d’un côté de la pièce et les autres doigts de l’autre.
  • La prise à l’aide de la paume, de mon point de vue moins pratique dans certaines positions, mais valable également. Elle consiste à placer sa paume sur le haut de la pièce à sculpter pour maintenir fermement la pièce par une pression vers le bas.

Placement de la main qui tient la hache

La main qui tient la hache est celle qui est responsable de l’efficacité de vos coups de hache.

Vous devez placer votre main le long du manche en fonction du degré de puissance et de précision que vous souhaitez obtenir dans vos coups de hache.

  • Main près du pommeau du manche de hache (au bout du manche) –> plus de puissance –> moins de précision
  • Main près de la tête de hache (partie en métal) –> plus de précision –> moins de puissance

Pourquoi et comment fendre à la hachette de sculpture ?

La hachette de sculpture est bigrement utile au sculpteur mais pas seulement pour couper. En effet elle peut aussi servir de coin au sculpteur pour enlever de gros volumes très rapidement en fendant la pièce à sculpter au plus près de la forme finale. Cela est d’autant plus important en sculpture de bois vert que chaque pièce de bois doit être fendue par le coeur pour minimiser les tensions du séchage ultérieur.

Comment s’y prend-on alors ?

On place le morceau de bois à sculpter debout sur le support et on place le tranchant de la hachette sur le dessus de la pièce à l’endroit que l’on veut fendre. On vient alors taper avec un petit maillet (ou un simple morceau de branche) sur le dos de la tête de hache pour enfoncer celle-ci dans le bois et le fendre. Simple et diablement efficace.

Précaution : Je vous conseille fortement de ne pas placer la hache directement en face de vous le manche perpendiculaire à votre buste. Car dans cette configuration, il est possible que la hache une fois le bois fendu, se retrouve propulser par effet pendulaire dans vos jambes. La meilleure position de mon point de vue est de placer la hache avec son manche parallèle à l’axe de vos épaules. Dans cette position, si la hache est libérée de manière forte et soudaine, l’effet pendulaire ira mourir sur le côté sans faire de dommages (prenez juste soin de ne laisser personne se placer à cet endroit près du billot bien sûr…).

Quelle est la meilleure gestuelle pour bien sculpter à la hache ?

Un geste approprié vous permettra d’obtenir le maximum d’efficacité de votre outil. Cela mérite donc d’y consacrer un peu de temps et de réflexion.

Premier principe :
On donne les coups de hachette de la manière la plus verticale possible. La gravité joue au maximum dans un mouvement vertical. C’est donc le meilleur mouvement à adopter. Si les coups de hache doivent être fait avec un angle, idéalement c’est la pièce de bois que vous devez pencher au bon angle et non votre hache.

Deuxième principe :
Pour tous les coups demandant un minimum de puissance, le manche de hache se tient de manière souple au niveau des doigts pendant le mouvement (principalement maintenu par la « bague » formée par le pouce et l’index). Le serrage ferme de l’ensemble de la main sur le manche se fait au moment de l’impact. Cela donne à la hache un mouvement de rotation beaucoup plus important qui contribue en grande partie à son efficacité au moment de l’impact.


Vous cherchez des projets à sculpter à la hache ? Lisez « Comment sculpter une cuillère en bois ? » ou encore « Comment sculpter une tasse en bois ? La kuksa scandinave ». Vous aurez avec ces deux projets une entrée parfaite dans le monde de la sculpture à la hache et… de quoi vous servir une soupe dans une vaisselle on ne peut plus personnalisée !



Mes outils préférés

Pour sculpter du bois vert à la hache et au couteau sans exploser le portefeuille, voilà les outils qui me conviennent sans faire de concession sur la qualité :

  • Pour scier efficacement du bois vert, cette scie pliante silky est un must, à la fois petite et redoutable d’efficacité
  • Cette Hachette Jager de chez Bison, de belle facture pour un prix raisonnable, vous dégrossira tous vos projets sans sourciller (à affûter à réception)
  • Ce couteau Mora 120, à la lame courte et efficace vous permettra de sculpter les finitions de toutes sortes d’objets (de la figurine à l’ustensile en bois)